DallAX Douzième épisode : l’ancien parle… !

Rappel des épisodes précédents

Quatre candidats à un poste de membre du conseil d’administration de l’AX sont mystérieusement passés à la trappe le 26 juin, dont 3 qui étaient pourtant adoubés par le conseil ! Le PV de l’AG des 25 et 26 juin et le PV des deux réunions du conseil tenues le 26 juin ont été approuvés à l’unanimité lors d’une réunion de cette société secrète tenue le 26 septembre et sont maintenant en ligne. On a la satisfaction d’y voir que, droit dans ses bottes, l’ancien président s’appuie, comme gage de la bonne gouvernance de l’AX sous son règne, sur trois hautes autorités morales : Denis Ranque, Président de 2013 à 2017 du Haut Comité de Gouvernement d’Entreprise, Antoine Frérot, Président de l’Institut de l’Entreprise et Pierre Pringuet, ancien Président de l’AFEP, malheureusement passé lui aussi à la trappe à la suite d’une balle perdue ! Mais on est rassuré car l’AX concocte en privé une réforme pour changer sa gouvernance sans que rien ne change, comme dans le Guépard, et elle a délégué son doyen pour parler au peuple !

L’ancien parle, conscrit…

Les fans de Dallax connaissent la prose mi-figue mi-raisin de Philippe Roger (65) qui, comme pronostiqué par Andy Warhol, a eu son quart d’heure de gloire le 26 juin en présidant le premier conseil suivant la soi-disant AG du 26 juin en tant que doyen. Mais on ne sait pas qu’il s’est fait taper sur les doigts par BA pour avoir osé mettre à l’ordre du jour la question de l’éligibilité de ML en raison de ses multiples absences aux réunions des années écoulées, en l’empêchant de proposer la cooptation des pauvres candidats agréés par l’AX mais non élus en AG parce qu’inéligibles. On cherche en vain dans les minutes du PV de ce conseil ce qui s’y est dit avant que PR ne passe la main mais la langue de bois y règne comme d’habitude.

Le même PR a eu droit fin juillet à une édition spéciale de notre blog, dont ML a apprécié le fair-play https://dallax.blog/2019/07/31/edition-speciale-la-face-cachee-de-lax/

Il faut donc, comme disait le Code X, tenir sa langue captive et prêter à son discours une oreille attentive. C’est ainsi qu’il écrit le 24/9 au groupe Débats, déjà cité dans notre neuvième épisode ( debats@debats.polytechnique.org) :

…Aujourd’hui, comme hier, il faut pour recruter que l’AX explique son action passée, réponde aux critiques et aux propositions de progrès, et qu’elle montre un visage avenant et un projet. C’est plus difficile quand ce visage est caché par une tarte à la crème, des tomates et, tout récemment, quelques œufs pourris. Et c’est pitié que de la voir forcée de passer du temps au tribunal pour y  répondre du délit imprescriptible de non-observation à la lettre et en bande organisée de son propre règlement intérieur. Mais elle va y arriver. Puisse le présent débat y contribuer ! Et si, à cet effet, on cessait de cracher sur le précèdent Conseil, son président, ses membres, ses corps d’origine, ses pompes et ses œuvres ? D’accord, il s’est pris les pompes dans le tapis juridique, mais ses œuvres sont là. Voyez l’X : elle est toujours debout ; nous, on sait pourquoi…

On reste baba devant l’autosatisfaction de l’action passée du conseil de l’AX qui, selon son ancien président, devait être une des meilleures associations d’anciens du monde alors que, contrairement à ce qui est demandé dans des WC, il l’a laissée dans un état pire que celui où il l’avait trouvée ! Mais, péché avoué n’étant qu’à moitié pardonné, on osait espérer que ce message serait l’annonce d’une action prochaine de l’AX pour corriger les errements passés, comme demandé par nos avocats la semaine dernière, afin d’éviter la honte et les frais d’une annulation par la justice de la dernière AG. Mais on ne trouve rien dans les PV mis en ligne ce jour si ce n’est que le conseil tenu le 26 septembre 2019 a :

 «– approuvé à l’unanimité les procès verbaux de l’assemblée générale et des conseils de juin (ils sont en ligne : https://ax.polytechnique.org/page/proces-verbaux) …examiné les questions de la gouvernance, de la situation des cotisations et du tableau de bord, et décidé plusieurs actions. » (sic). https://ax.polytechnique.org/article/conseil-d-administration-de-l-association/27/09/2019/397

Notes de lecture

Après Le piège américain, de Frédéric Pierucci et Matthieu Aron, qui intéresse surtout les camarades qui travaillent ou ont travaillé dans des multinationales comme Alstom ou Airbus (JC Lattès 2019), nous vous recommandons Le piège, Enquête sur la chute de Carlos Ghosn (74), par Bertille Bayart et Emmanuel Egloff (Kero 2019), qui devrait intéresser les camarades qui envisagent de travailler avec le Japon.

Courrier des lecteurs

Lettre du 21/9 de François Lefaudeux (59) Hubert, Je suis ce feuilleton estival avec pas mal d’intérêt. J’avais postulé il y a quelques années pour le conseil et n’avais pas été retenu, sans faire attention aux modalités des opérations. Depuis j’ai eu vent de camarades eux aussi un peu surpris… J’apprécie l’humour du narrateur, seul moyen de faire passer des considérations moins simples qu’il n’y paraît. Sur ce onzième épisode, je cale, car il me manque un élément sans doute implicite : qui envoie la lettre d’avocat à l’avocat de l’AX ? Nos camarades risquent de se lasser un peu : comme pour le Brexit les épisodes se succèdent, la scène finale est toujours annoncée proche, comme dans les feuilletons d’Eugène Sue, mais il faut encore et toujours acheter le journal du lendemain ! Comme pour la guerre de 14-18 il va bien falloir un jour ou l’autre sortir de la guerre de tranchée ! Mais de toutes manières bravo tant sur le fond que sur la forme : l’intrigue est bien construite, la forme est très élégante…

La comparaison avec la guerre de 14 est un peu excessive car il est simplement demandé à l’AX de « régulariser la situation en re-convoquant la seconde partie de l’Assemblée générale qui aurait dû avoir lieu le 26 juin 2019 à 18h30 afin que celle-ci soit mise en mesure de délibérer sur le résultat du vote et la désignation des membres du conseil d’administration ». On regrette que la raison ne l’ait pas emporté et que l’AX n’ait pas décidé proprio motu de régulariser sa situation juridique afin d’éviter que le tribunal s’en charge (NDLR).

Lettre du 22/9 de Romain Beaume (00) Bonjour Hubert, Celui là de numéro est pas mal du tout. Je voudrais te faire part de quelques propositions. en effet, j’ai dans ma courte carrière eu déjà l’occasion de venir 3 fois à l’X et depuis 2015 d’être « virtuellement » enseignant à l’Ecole… Cette introduction un peu longue pour te montrer à quel point je suis tout comme toi profondément attaché à l’Ecole et cruellement frustré par la manière dont l’AX est managée. En ce qui me concerne, j’ai suspendu tout paiement de cotisation depuis quelques années. J’aimerais néanmoins te dire que je pense que nous aurions d’autres moyens d’actions à envisager ensemble & que je serais prêt à m’engager de nouveau dans l’AX…

Après discussion avec Romain, il semble que lesdits moyens d’action pourraient tourner autour d’une demande de remise à plat totale des règles de fonctionnement de l’AX, assortie d’une démission de l’intégralité des membres du conseil pour se soumettre à un vrai vote des électeurs, sans parler d’une tentative de relancer les magnans décennaux pour commémorer au printemps prochain à Palaiseau les anniversaires des promos en zéro, de la 40 à la 10, dans le cadre d’une collaboration tripartite X – AX – FX, ainsi que le font les universités américaines pour inciter leurs alumni à garder le contact avec l’alma mater et à mettre la main à la poche avec le succès que l’on sait… (NDLR).

Lettre du 27/9 de David Picard (88) à ML Cher Marwan, Je lis depuis quelques semaines le blog d’Hubert Levy Lambert que je connais personnellement et que je respecte. Hubert a contribué à mener avec l’énergie que nous lui connaissons nombre d’initiatives dont la communauté lui est redevable.La lecture de la Saga Dallax semble prendre l’ampleur et aucun d’entre nous n’aimerait je crois en  lire une retranscription dans la presse.J’ai du mal à comprendre pourquoi les questions soulevées ne sont pas adressées plus vite et pourquoi une gouvernance exemplaire dont nous serons tous fiers n’est pas mise en place rapidement. Ce me parait être la seule chose à faire et sans tarder. J’ai bien conscience que la présidence de l’AX, aussi prestigieuse soit elle, est un bénévolat et que cela doit prendre du temps. L’effort me semble nécessaire. Dis-moi si je peux aider.

Donnez votre avis !

A ce jour, nous avons reçu près de 200 réponses valides, dont 72% émanant de cotisants à l’AX, avec une répartition très équilibrée entre jeunes et vieux. Entre le statu quo, le comité de sélection et la liberté, vous avez choisi avec une écrasante majorité (89 %) la liberté de choix. Vous n’êtes que 1% pour vouloir garder le statu quo et 9 % pour préférer l’intervention d’un comité, solution qui semble avoir la préférence de l’AX qui tient à garder le contrôle des candidatures. Concernant une éventuelle candidature au conseil de l’AX, vous n’êtes que 5 à répondre oui, ce qui devrait rassurer les tenants d’une présélection par un comité des sages, qui prétendent craindre une pléthore de candidats en cas de liberté de choix !

Le vote est toujours ouvert. Pour donner votre avis si ce n’est déjà fait, cliquez sur

Cela ne vous prendra qu’une minute. Et n’hésitez pas à faire connaitre dallax.blog à votre promo. Merci pour l’AX !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :