DALLAX Treizième épisode : paternalisme !

Rappel des épisodes précédents

Malgré plusieurs tentatives de recherche d’un accord amiable, l’AX refuse de reconnaitre que l’AG du 26 juin était irrégulière. A notre grand regret, nous avons donc dû soumettre le litige à la Justice. Et ce n’est pas pour avoir un siège dans le conseil mais pour en permettre une véritable réforme qui ne peut venir de l’intérieur. D’ailleurs, comme si de rien n’était, l’AX concocte en privé une réforme pour changer sa gouvernance sans que rien ne change, avec un comité des nominations chargé, comme en Iran, de séparer le bon grain de l’ivraie !

Paternalisme !

David Picard (88) a écrit à Marwan le 27 septembre (cf blog précédent) : Je lis depuis quelques semaines le blog d Hubert Levy Lambert que je connais personnellement et que je respecte. Hubert a contribue a mener avec l’énergie que nous lui connaissons nombre d’initiative dont la communauté lui est redevable. La lecture de la Saga Dallax, semble prendre l’ampleur et aucun d’entre nous n’aimerait je crois en  lire une retranscription dans la presse. J’ai du mal a comprendre pourquoi les questions soulevées ne sont pas adressées plus vite et pourquoi une gouvernance exemplaire dont nous serons tous fiers n est pas mise en place rapidement. Ce me parait être la seule chose a faire et sans tarder. J’ai bien conscience que la présidence de l’AX, aussi prestigieuse soit elle, est un bénévolat et que cela doit prendre du temps. L’effort me semble nécessaire.

Marwan a répondu ceci le 3 octobre : Cher camarade, Je partage ton avis : la réforme de la gouvernance, c’est à dire pour l’essentiel  celle de la procédure d’élection au Conseil, est celle qu’il faut faire aboutir en premier, puisque c’est sur ce sujet que l’AX est attaquée. Et attaquée publiquement déjà par voie de presse, et par avocats interposés. En interne, le feuilleton Dallax et surtout le groupe « débats » ont permis un certain dialogue, dont je fais mon miel, mais il faut travailler aussi sereinement que possible malgré ces attaques externes, que je ne peux empêcher.. Le Conseil de l’AX s’est réuni jeudi dernier et mes propositions sur le futur processus d’élection pour le renouvellement de ses membres y ont été discutées. Elles prévoient d’ouvrir complètement le champ des candidatures, de viser une composition  du Conseil, représentatif de la communauté, respectant divers ratios (hommes/femmes, classes d’âge, localisation, métiers), et de l’atteindre progressivement par un processus de vote électronique annuel. Il porterait non pas sur tous les candidats, mais sur les candidats qui permettront de progresser vers la composition idéale. Cela nécessitera donc un filtrage, qui serait confié à un comité des candidatures, dont la composition est à fixer pour éviter que la procédure ne revienne à une cooptation par le Conseil existant. Ce comité soumettra ses propositions à l’AG en proposant deux fois plus de candidats que de postes vacants. Si le résultat permet de se rapprocher de l’objectif, tant mieux, sinon… le comité règlera mieux son tir l’année suivante. Il y a maintenant un travail à faire sur les textes, règlement intérieur et peut-être les statuts, qui nous mènera dès que possible à une AG. Nous faisons au plus vite, pour crever cet abcès dans l’intérêt de l’AX et surtout dans celui de l’Ecole Celle-ci reste en effet, je le rappelle à chaque occasion, sous un feu de questions dont l’intensité ne va pas en se réduisant.

Mon commentaire : c’est bien ce que nous craignions, l’équipe en place veut garder la main sur la composition du conseil avec une formule paternaliste rejetée par une majorité de camarades (voir infra). Belle démonstration de démocratie, digne du régime théocratique iranien ! Qui définira la composition idéale du conseil ? Combien de temps faudra-t-il pour que le processus converge vers cet idéal ? Sauf si tous les membres du conseil remettaient leur mandat en jeu, mais ce ne semble pas être dans l’air du temps…

Des finances en berne

On attend avec impatience les premiers chiffres concernant les recettes réalisées en 2019 et prévues en 2020 mais on peut avoir une idée des dépenses par l’ordre du jour du conseil du 26 septembre concernant l’immobilier : des travaux importants ayant été malencontreusement lancés en même temps à l’hôtel de Poulpry et à la boîte à claques [i], l’AX doit louer des locaux pour son propre usage, sans compter la location du pavillon Ledoyen pour les petits déjeuners polytechniciens créés par le regretté Lionel Stoleru avant d’être repris par l’AX[ii]. Sans parler des frais liés au courrier papier qui vient d’être envoyé par Yves Demay pour la mise à jour de l’annuaire papier 2020, travail d’Hercule s’il en est, en raison des nombreuses erreurs et omissions de l’annuaire 2019. Quand on vous disait que l’équipe sortante n’a même pas laissé l’AX dans l’état où elle l’avait trouvé ! Et c’est elle qui continue à diriger l’association, sans aucune tête nouvelle. On ne change pas une équipe qui perd !

Un emploi du temps chargé…

La lecture des PV du conseil des dernières années, en ce compris celui du 26 juin 2019 ne nous a pas éclairés sur les obligations impératives qui ont empêché Marwan d’assister à la plupart des réunions du conseil depuis 5 ans sans pour autant encourir la radiation automatique en vertu du règlement intérieur. On espère que ce n’était pas lié à ses hautes fonctions chez Airbus car il risquerait alors d’être à nouveau fort occupé dans les prochaines années en raison des répercussions possibles sur les enquêtes pour corruption menées sur Airbus de la décision de l’OMC d’autoriser les USA à taxer lourdement les exportations d’Airbus …

Greta et la malédiction de la fée verte

Tel est le thème du prochain concours de nouvelles organisé par Jean Sousselier (58), brillant animateur de X Mines Auteurs (XMA). Son annonce dans la lettre mensuelle a été censurée par Yves Demay, qui a eu la courtoisie de le prévenir,  car trop accrocheur et susceptible de déclencher une nouvelle polémique stérile dans la communauté ! N’hésitez pas à participer à ce concours ouvert à tous les anciens de l’X (et des Mines) et à en parler à vos cocons puisque l’AX ne veut pas le faire. http://www.xm-auteurs.com/

Le vénéré doyen du conseil de l’AX écrit

Chers camarades, Je lis dans mon feuilleton préféré, épisode 11, que ma dernière intervention sur le présent débat reflète une regrettable autosatisfaction du Conseil. Cela ne semble pouvoir porter que sur son dernier paragraphe, où je prie que l’on cesse de pilonner inutilement le Conseil, et où je cite, comme sujet de satisfaction, un seul des sujets travaillés par le Conseil, le moins visible mais à mon sens le plus important, celui de la défense de l’Ecole.
Et bien, je persiste : ce travail a été fait et bien fait par Bruno Angles, qui l’a dirigé, et ceux de l’AX et de la FX qui s’y sont collés à sa demande. Et, pendant la présente discussion, ce travail continue, et c’est heureux.

Je lis aussi dans cette même livraison que les mêmes laissent les WC , lisez l’AX, plus sales qu’ils ne les ont trouvés…Cela ne peut porter que sur la procédure d’élection et l’usage qui en a été fait avant la dernière AG, car ce sont, depuis le début du feuilleton, les seules cibles du rédacteur. Il n’a pas eu besoin de l’AX, rendons-lui cet hommage, dans ses importantes actions au profit de l’X, mais il voulait être élu au Conseil.
-La procédure d’élection ne lui donnait aucune chance d’être élu même s’il avait été reconnu éligible : le Conseil précédent aurait certes pu la modifier de son vivant, mais on ne peut pas dire qu’il ait aggravé la situation de ce WC-là pendant son mandat : cette procédure était aussi vieille que nos statuts. Marwan rouvre ce chantier, et sort la  serpillière.
-Reste l’usage fait de la procédure avant la dernière AG, sur lequel je me suis déjà expliqué dans Dallax. Il s’agissait comme tous les ans d’aller coopter des remplaçants, l’élection d’un candidat non coopté étant traitée, si l’on peut dire, par la procédure ad hoc. Et, comme tous les ans, on cherchait du renfort, du renfort d’animateurs mais aussi et surtout du renfort pour le soutien de l’X dans les circonstances du moment. Comme les années précédentes, personne n’est allé, au Conseil, vérifier lui-même si le règlement intérieur était en tous points appliqué.
C’est donc après l’élection que le constat a été fait de l’inéligibilité de trois élus… et ce du fait de l‘action juridique d’Hubert, qui y voyait l’occasion d’être enfin élu, par défaut, mais élu quand même. Ce qui a amené le Conseil à pratiquer un juridisme jusqu’alors de lui inconnu sur le point correspondant du règlement intérieur. Vous savez tout cela. On pourrait dire, pour poursuivre l’analogie d’Hubert, que nous croyions nos WC « squeaky clean », mais que Hubert est arrivé avec une lampe à UV et nous a montré trois gouttes tombées indûment hors de la cuvette. Repentons-nous, repentons-nous, repentons-nous ! Voici donc en quoi l’état des WC avait empiré. Mais pourquoi donc Hubert nous fait-il nous indigner comme s’il fallait nettoyer les écuries d’Augias (le prénom, jusqu’ici inconnu, d’Augias, serait-il Bruno ?) ? Et bien, j’ai trouvé. Hubert a fait énormément pour l’X, trois magnans décennaux, un monument aux Morts, un superbe Musée, des groupes, une sisyphéenne candidature permanente au Conseil, etc, mais… j’ai beau compter, ça ne fait que onze travaux ! Hubert peut-il s’arrêter à ce chiffre médiocre ? C’est impossible ! Va-t-il, pour compléter à douze, attaquer les milliers de moulins qui défigurent nos campagnes et plombent nos factures ? Non, Sainte Greta l’a absolument interdit !

Et le voilà donc qui arpente les rives des fleuves Alphée et Pénée, cherchant comment les dériver vers ce malheureux WC du Conseil de l’AX, qui ne nécessitait qu’un coup de serpillière. HLL y arrivera-t-il ? Trouvera-t-il les ingénieurs des Ponts nécessaires à ces canaux gigantesques ou devra-t-il une fois encore tout faire tout seul ? Marwan entassera-t-il Pélion sur Ossa pour détourner ces flots, au lieu de défendre Palaiseau dont il a la garde ? Je vous le dirai, foi d’animal, si le présent poulet est publié dans Dallax12. Sans attendre, je mets au vote la motion suivante : « L’ingénieur général des Mines Hubert Lévy-Lambert est élevé aux rang et appellation d’Hercule Lévy-Lambert à compter du 1er novembre 2019 » Ph.Roger65

Ma réponse : Cher doyen, Ton poulet sera publié dans la prochaine livraison de Dallax. La vérité si je mens !  Mais si tu m’autorises un droit de réponse, je dirai que les WC avaient beaucoup moins de visiteurs (ie cotisants) et contenaient beaucoup moins de papier (ie monnaie) à la fin du mandat du nouveau président d’honneur qu’à son début. On va d’ailleurs en voir les conséquences dans les comptes 2019 ! Accessoirement, j’ai terminé ma carrière au corps des mines avant d’arriver au grade d’ingénieur général et  je ne mériterai le nom d’Hercule qu’après réalisé mon douzième travail qui est une liaison aérienne Lozère-Platal…

Donnez votre avis !

A ce jour, nous avons reçu 200 réponses valides, dont 72% émanant de cotisants à l’AX, avec une répartition très équilibrée entre jeunes et vieux. Entre le statu quo, le comité de sélection et la liberté, vous avez choisi avec une écrasante majorité (89 %) la liberté de choix. Vous n’êtes que 1% pour vouloir garder le statu quo et moins de 10 % pour préférer l’intervention d’un comité, solution qui a malheureusement la préférence de l’AX, ainsi qu’il ressort de la lettre de ML ci-dessus.

Le vote est toujours ouvert. Pour donner votre avis si ce n’est déjà fait, cliquez sur

Cela ne vous prendra qu’une minute. Et n’hésitez pas à faire connaitre dallax.blog à votre promo. Merci pour l’AX !


[i] Qui tient son nom, ainsi que je l’ai rappelé à certains membres du sympathique groupe débats, à sa forme trapézoïdale proche de celle d’une ancienne boite à bicorne et non au fait qu’il pourrait y avoir des claques qui se perdent.

[ii] Le prochain verra un passionnant duel entre Benjamin Griveaux et Cédric Villani. Certains camarades férus de probabilités ont calculé qu’il y avait une chance sur 78 pour que, parmi les 13 candidats déclarés à la Mairie de Paris, les invités soient tous deux LaReM !

Rejoindre la conversation

5 commentaires

  1. Comme d’habitude, cher camarade, bon courage dans tes œuvres pour aboutir à une amélioration de la démocratie, désormais facilitée par le fait que le vote électronique permet de capter plus facilement les expressions des opinions. Très cordialement.

    J'aime

  2. 1) Sur le fond, il est indécent de faire appel à la justice pour une affaire pareille…Elle a bien d’autres dossiers plus sérieux à traiter. En revanche, Mediapart et le Canard enchaîné vont beaucoup aimer… C’est peut-être le « scandale » souhaité par certains…
    2) Sur la forme, les insinuations sur des éventuelles affaires de corruption qui pourraient monopoliser dans l’avenir l’agenda de notre nouveau président sont tout simplement …indignes.
    Je suis terriblement déçu. Je ne connais pas Hubert personnellement, mais ce que je sais de son parcours et des efforts qu’il a déployés pour notre communauté m’inspiraient un grand respect… qu’il vient de perdre malheureusement…
    C’est triste d’en arriver là.

    J'aime

    1. 1) La deuxième partie de l’AG de juin a conduit à des résultats que Marwan lui-même a considérés comme inacceptables et intolérables (le mot du Président, 30 juin 2019) Mais il a refusé la solution de bon sens que je préconisais, savoir tenir à nouveau la deuxième partie de l’AG, afin de repartir d’un bon pied. Je maintiens cette proposition et tout rentre dans l’ordre..
      2) Je considère que le conseil a été mal inspiré de choisir un premier candidat qui était inéligible pour défaut de paiement de cotisation puis de se rabattre sur un autre qui aurait dû être radié d’office pour défaut d’assiduité et qui risque, nolens volens, d’être à nouveau obligé de se consacrer à autre chose.
      Si l’image de l’AX risque de souffrir, ce ‘est pas à cause du lanceur d’alerte !

      J'aime

      1. Ok, Hubert,
        Non seulement je ne retire rien de ce que j’ai dit dans mon premier commentaire, mais je le complète par la réponse à la question posée par Jean-Michel Yolin, et à laquelle tu n’as pas répondu, sauf en répétant ton programme :
        « Que cherches-tu ? »
        La réponse est fort simple:
        Tu cherches à avoir raison…c’est tout !
        Dans ces conditions, on ne va pas user le soleil.
        Brisons-là !
        Daniel Reydellet
        Adonc,

        J'aime

  3. Ok, Hubert,
    Non seulement je ne retire rien de ce que j’ai dit dans mon premier commentaire, mais je le complète par la réponse à la question que t’a posée Jean-Michel Yolin sur la liste X-Débat, et à laquelle tu n’as pas répondu (sauf en répétant ton programme) :
    « Que cherches-tu ? »
    La réponse est fort simple:
    Tu cherches à avoir raison…c’est tout !
    Dans ces conditions, on ne va pas user le soleil.
    Brisons-là !
    Daniel Reydellet (64)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :